Dans 95% des Suisses, les acides gras oméga-3 et oméga-6 ne sont pas équilibrés – bien que beaucoup d’entre vous consomment régulièrement des produits contenant des oméga-3. Il en résulte une inflammation sournoise, qui est responsable de 90% des maladies chroniques telles que les allergies, l’hypertension, l’épuisement professionnel, la dépression et les crises cardiaques. Le rapport entre les acides gras oméga-3 et oméga-6 peut être facilement mesuré par une analyse de sang sec et équilibré avec Zinzino BalanceOil.

Le neurobiologiste américain David Perlmutter, le médecin allemand Michael Nehls et le pharmacologue écossais Paul Clayton sont d’accord: si nous voulons être responsables de notre santé, il n’y a pas moyen de traiter les inflammations sournoises. Ils contribuent de manière significative au développement de divers symptômes appelés aujourd’hui communément «maladies de notre civilisation».

Chez environ 95% de la population occidentale, ce feu couve dans les parois des cellules et affecte la santé de l’intérieur. Les substances qui seraient nécessaires pour juguler ces inflammations manquent depuis de nombreuses années. Les conséquences sont les suivantes: Alzheimer, épuisement professionnel, diabète de type 2, dépression, stéatose hépatique, crise cardiaque, cancer et accidents vasculaires cérébraux. Des maladies moins dramatiques telles que les allergies, l’arthrite, l’artériosclérose, l’hypertension, les hémorroïdes, les varices et l’ostéoporose sont également provoquées, voire développées, par l’inflammation.

En plus des découvertes des trois scientifiques, d’autres études continuent à nous mettre en garde contre l’inflammation chronique et ses conséquences. Bien que les recommandations des trois chercheurs et des différents directeurs d’étude diffèrent légèrement dans certains cas, elles présentent des similitudes importantes : ils conseillent presque toujours la consommation d’huile de poisson et d’algues. En effet, les ingrédients agissent directement dans les membranes cellulaires et s’attaquent à la cause de l’inflammation à la racine.

En bonne santé comme à l’époque de la reine Victoria

Le Dr Paul Clayton propage depuis plusieurs décennies l’idée que notre nourriture doit aussi être notre médecine. Il soutient sa thèse par des recherches intensives sur l’époque victorienne (1850-1895). Pendant cette période, des dossiers étaient établis de façon très précise sur les activités et la consommation alimentaire quotidienne d’un individu. Nous savons donc qu’à cette époque, les hommes consommaient en moyenne 8 000 calories par jour, alors que les femmes devaient se contenter de 3 000 calories.

Bien que ces quantités nous paraissent aujourd’hui exorbitantes, les gens de cette époque ont vécu aussi longtemps que nous actuellement – à condition d’avoir atteint l’âge de 5 ans. En effet, la mortalité infantile à cette époque était d’une importance extrême. En outre, on a pu constater ces personnes étaient en bien meilleure santé que nous le sommes aujourd’hui. Car quatre-vingt-dix pour cent des maladies que nous considérons aujourd’hui comme «faisant partie de notre vie» n’étaient pas connues à l’époque!

Les «pauvres» sont en bonne santé grâce aux huîtres

À l’époque victorienne, les gens mangeaient beaucoup de fruits, de légumes et de noix, ainsi que des huîtres et du saumon. Parce que les huîtres et le saumon étaient considérés comme de la nourriture pour les pauvres. Les gens ont donc automatiquement consommé de grandes quantités de substances végétales secondaires (polyphénols), plus un mélange de différents acides gras qui était bon pour le corps. Ils sont maintenant connus sous le nom d’acides gras oméga. Ils manquent autant chez l’homme moderne que les minéraux et les oligo-éléments dont nous avons besoin pour divers processus de l’organisme.

Les gens de l’époque victorienne souffraient aussi peu d’inflammations que nos ancêtres de l’âge de pierre, comme les chercheurs l’ont confirmé à plusieurs reprises. Nous savons donc que les gens avaient un rapport sain d’acides gras oméga jusqu’aux alentours de 1900. Plus précisément entre les acides gras oméga-6 et les acides gras oméga-3. Les oméga-6 sont généralement responsables de l’inflammation dans l’organisme. Par exemple, la fièvre, les piqûres de moustiques et les infections. Les oméga-3 ont un effet anti-inflammatoire. Ou pour le dire autrement: les acides gras oméga-6 sont l’accélérateur de l’inflammation, tandis que les acides gras oméga-3 en sont la pédale de frein qui permet de la stopper.

L’organisme ne peut pas compenser plus qu’un rapport de 3:1

Deux des plus importants acides gras oméga-6 sont l’acide arachidonique (AA) et l’acide linoléique (LA). Leurs adversaires du côté des oméga-3 gras sont l’acide eicosapentaénoïque (EPA), l’acide docosahexaénoïque (DHA) et l’acide alpha-linolénique (ALA). Tant que le rapport génétiquement conçu de 1:1 à 2:1 entre les oméga-6 et les oméga-3 est correct dans l’organisme, le développement de l’inflammation est équilibré et les cellules ralentissent et accélèrent dans un rapport raisonnable.

Un rapport de 3:1 peut à peu près compenser les pouvoirs d’auto-guérison qui existent dans notre corps. Comme aujourd’hui nous sommes inondés d’acides gras oméga-6 à presque tous les repas (aliments produits industriellement, consommation de viande et de saucisses) et que les oméga-3 sont presque inexistants dans notre alimentation, un déséquilibre s’est développé au fil des ans qui apporté un déséquilibre inquiétant en Europe centrale. En Europe, le rapport entre les acides gras oméga-3 et oméga-6 est déjà de 15:1 chez les adultes, et souvent encore plus élevé chez les adolescents. Et aux États-Unis, ce rapport atteint 25:1.

Les algues produisent de l’EPA et du DHA

La consommation quotidienne de ce que l’on appelait autrefois la «nourriture» nous offre maintenant surtout beaucoup de substances qui donnent l’impression de satiété pour un court laps de temps. Les minéraux, oligo-éléments et vitamines bien connus, en revanche, font défaut, tout comme les acides gras oméga-3 et les polyphénols. La situation est encore aggravée par le fait que certaines fibres prébiotiques telles que l’inuline, les 1,3-1,4-bêta-glucanes et l’amidon résistant ont été retirées de notre alimentation.

Les fibres prébiotiques ont pour tâche de nourrir les bactéries probiotiques du gros intestin afin que notre microbiome – désormais connu par les chercheurs du monde entier sous le nom de «3ème cerveau» – puisse être bénéfique à la vie et produire des substances anti-inflammatoires. L’EPA et le DHA sont produits en quantités importantes uniquement par les algues et pénètrent dans nos cellules par la chaîne alimentaire – principalement par les poissons. C’est pourquoi les végétariens et les végétaliens présentent très souvent un déséquilibre encore plus important. Le ratio moyen est de 20:1.

Plus de 280 000 personnes ont réduit de manière drastique leur niveau d’inflammation

Chez une jeune végétarienne qui était très souvent malade, le rapport entre les acides gras oméga-3 et oméga-6 était de 65:1! Elle a ensuite pris « Zinzino BalanceOill » pendant 3 mois. Après 12 semaines, le ratio était de 5,5:1! La jeune femme se sentait vraiment mieux et avait beaucoup moins de problèmes de santé qu’avant sa cure.

À ce jour (13 février 2020), 477 438 personnes ont utilisé un test pour déterminer leur ratio personnel d’acides gras oméga-3 et oméga-6. 95% des personnes testées ont pu réduire le ratio à moins de 3:1 après quatre à six mois grâce à la prise de «Zinzino BalanceOil». Jusqu’à présent, aucun autre produit n’a été testé aussi fréquemment que le «Zinzino BalanceOil». Et à ce jour, aucun autre produit ne peut afficher un taux de réussite similaire.

L’huile de lin n’aide pas à combattre l’inflammation

On entend souvent dire que l’huile de lin peut également aider à combattre l’inflammation. L’acide gras oméga-3 «ALA» est produit par toutes les plantes terrestres et doit être transformé dans l’organisme à l’aide de ce qu’on appelle des cofacteurs (minéraux, polyphénols et vitamines) en EPA et DHA, des anti-inflammatoires nécessaires. Dans le passé, les humains étaient capables de convertir des quantités suffisantes d’«ALA» en EPA et DHA, même sans poisson. Aujourd’hui, cela est presque impossible en raison de l’absence de cofacteurs. Diverses études montrent que le taux de conversion varie entre 0,5 et 20%. C’est beaucoup trop peu pour fournir à la cellule suffisamment d’EPA et de DHA. La conclusion qui donne à réfléchir est donc que le chanvre, les graines de lin et l’huile de colza ne peuvent rien faire de performant pour combattre le feu couvant dans notre corps. Pour cela, il est indispensable de consommer de l’huile de poisson ou d’algue.

Il suffit de commander «Zinzino BalanceOil» dans le Shop Revital

Depuis le printemps 2019, les clients (-es) Revital intéressés peuvent passer un test lorsqu’ils passent une semaine à Revital afin de déterminer le rapport entre leurs niveaux d’oméga-3 et d’oméga-6. Quelques semaines après leur séjour, ils recevront le résultat par e-mail – avec une explication personnelle de Pascale Pilloud.

Toutefois aucun séjour à Revital n’est nécessaire pour réaliser cette analyse de sang sec: vous pouvez le faire à la maison. La meilleure façon de commander ce test est de le faire par téléphone, afin que nous puissions vous donner une brève consultation: +41 24 455 44 44. Vous recevrez le test avec 9 bouteilles de Zinzino BalanceOil et un second test, que vous pourrez effectuer 6 mois plus tard.

L’effet de «Zinzino BalanceOil» est basé sur la composition spéciale de l’huile. Elle est unique et ne peut être comparée à une autre huile de poisson et d’algue conventionnelle. Qu’il s’agisse d’une algue, de krill ou d’huile de poisson, la plupart des produits sont dépourvus de certains composants qui rendent impossible l’absorption des précieux EPA et DHA. Celui qui veut faire concorder ses valeurs d’oméga-3 et d’oméga-6, utilisera donc de préférence «Zinzino BalanceOil» afin d’avoir la certitude d’obtenir un résultat optimal. Il vous suffit de commander les produits souhaités dans la boutique en ligne et vous recevrez tout directement de Zinzino.

Vous avez également la possibilité de nous commander les produits souhaités à Revital contre facture. Il suffit de nous envoyer un e-mail. Nous avons tous les produits en stock et nous serons heureux de vous conseiller.

Pascale Pilloud

Pascale Pilloud

0 Kommentare

Hinterlasse einen Kommentar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *