« Pendant le développement de  « l’Eau de Lavey », j’ai souvent eu l’impression d’être une employée des pompiers : j’éteignais les feux les uns après les autres en espérant que la forêt finirait par redevenir verte. »

C’est ainsi que Laetitia Roch décrit son parcours avec « Eau de Lavey ». Son eau thermale unique pour la pulvérisation est maintenant disponible dans le Shop Revital. L' »Eau de Lavey » est un régal pour le visage, que ce soit à la maison ou en déplacement. La fine pulvérisation d’eau thermale, de bergamote sauvage et de thym hydrate instantanément, revitalise la peau et rafraîchit le visage. Cependant, la jeune entrepreneuse a dû surmonter de nombreux revers avant de faire aboutir son projet.

La base de l' »Eau de Lavey » est l’eau thermale millénaire qui jaillit du glacier du Trient dans le canton du Valais. L’eau est naturellement enrichie en principes actifs favorables à la peau, tels que le potassium, le magnésium et le soufre. La bergamote et le thym sauvages issus de l’agriculture biologique et provenant des contreforts des Alpes protègent et revitalisent en outre la peau. Tous les principes actifs de « Eau de Lavey » proviennent de Suisse et sont à 99% naturels. La bouteille est réutilisable, recyclable et sans aérosol.

La passion des cosmétiques naturels

Laetitia Roch est âgée de 33 ans. Elle a étudié l’administration des affaires à Londres et obtenu un « Master of Business Administration » à Paris. Elle a ensuite travaillé dans l’aviation pendant une longue période. En 2018, elle décide de donner une nouvelle orientation à sa carrière et à sa vie et de se consacrer à sa grande passion : les cosmétiques naturels.

L’idée de l' »Eau de Lavey » lui est venue avec son père, Jean-Claude Roch, alors directeur général de la station thermale de Lavey-Les-Bains dans le canton de Vaud. Le père et la fille rêvaient d’apporter les eaux thermales bénéfiques qui remplissent les piscines de la station thermale chez les gens. L’eau des thermes de Lavey-Les-Bains est puisée à une profondeur comprise entre 200 et 600 mètres à proximité immédiate des thermes. Avec des températures allant jusqu’à 70°, c’est l’eau thermale la plus chaude de Suisse.

Coup du sort numéro 1 : le père meurt

Dans un entretien avec Pascale Pilloud, Laetitia Roch raconte comment elle ne s’est pas laissée détourner de son chemin malgré de nombreux contretemps : « Au milieu de la phase de développement de l' »Eau de Lavey », l’expérience la plus difficile de ma vie m’attendait : suite à une attaque cérébrale, j’ai perdu mon père, qui avait rêvé avec moi de l' »Eau de Lavey ». Il a cru en moi, il a cru en ma vision et il m’a donné l’argent dont j’avais besoin pour réaliser mon rêve. 

Lorsque je l’ai perdu, j’ai été confrontée à une nouvelle réalité dont il m’a longtemps protégée : j’ai dû apprendre à traiter avec le conseil d’administration de Lavey Products, qui accordait une grande importance aux finances. Aujourd’hui encore, surtout en tant que jeune femme, c’est un processus d’apprentissage quotidien : je dois continuer à trouver la confiance en moi et en mon travail, m’en tenir à ma vision et poursuivre mon chemin malgré les revers. Heureusement, les défis ne me font pas peur, même si le découragement frappe souvent à ma porte. Mais je sais que, malgré tout, mon père veille sur moi et me guidera d’une manière ou d’une autre sur le bon chemin. 

Coup du sort numéro 2 : l’eau thermale a le goût du gin

La mise au point d’une formule correspondant parfaitement à ma vision a été une lutte longue et difficile à laquelle je ne m’attendais pas. C’est à ce moment-là que j’ai découvert la différence subtile entre un partenaire et un fournisseur. L’un travaille en parfaite unité avec vous et dans le respect mutuel, l’autre ne défend que ses propres intérêts.

Lors de la mise au point de la pulvérisation d’eau thermale, j’ai malheureusement dû traiter avec un fournisseur compétent à bien des égards, mais inadapté en tant qu’être humain. La route était longue. Mon cahier des charges était simple : je voulais créer une brume hydratante à partir de l’eau thermale de Lavey. L’eau devait être dénaturée le moins possible et ne contenir que des ingrédients approuvés par le COSMOS. Ce qui semble simple en théorie s’est avéré être une tâche herculéenne en pratique.

Au quatrième essai, mon investisseur m’a dit que le produit sentait comme un gin qu’il aimait particulièrement. C’est alors que j’ai eu l’idée de combiner l’eau avec des extraits de plantes : j’ai pris la voiture et j’ai conduit jusqu’à une distillerie locale. J’ai toujours été fascinée par les cultures de montagne purement biologiques. Avec l’aide d’un expert, j’ai sélectionné une gamme d’hydrolats et d’huiles essentielles pour donner à l' »Eau de Lavey » un parfum frais.

Coup du sort numéro 3 : l’agence en ligne fait faillite

Deux jours avant Noël, le destin frappe pour la troisième fois : la société qui devait programmer le site web et la boutique en ligne fait faillite. De plus, les flacons de 200 ml, prêts à l’emploi, s’avérèrent destinés à la poubelle, car tous contaminés suite à une erreur du fabricant. La marque aurait dû être lancée il y a plus d’un mois, et maintenant je n’avais pas de site web, pas de bouteilles de 200 ml et pas d’argent.

Quand le destin frappe si impitoyablement, il n’y a rien d’autre à faire que de faire confiance à la vie. J’ai donc décidé de passer quelques jours avec ma famille. Tout le monde était en vacances de toute façon. Je n’ai pratiquement rien pu bouger entre Noël et le Nouvel An. Ces vacances m’ont donné une énergie et une confiance nouvelles. J’ai pris un nouveau départ et après quelques jours, j’étais déjà à nouveau sur la bonne voie. 

Avec patience et persévérance vers le succès

Aujourd’hui, je suis très fière de « Eau de Lavey » et des valeurs que la marque véhicule. Et bien sûr du produit que j’ai créé. Mais le véritable défi est encore devant moi : faire connaître une marque et un produit cosmétique demande beaucoup de patience et encore plus de persévérance. Chaque soir, je me demande pourquoi je me suis lancée dans une telle aventure, et chaque matin, je me réjouis d’utiliser tous les moyens à ma disposition pour offrir un avenir à cette marque, qui est un peu mon bébé. 

Je suis d’autant plus ravie que Pascale Pilloud soit aussi enthousiaste à l’égard de mon produit. Je suis fière et heureuse que les femmes qui bénéficient des bienfaits de Revital puissent découvrir « Eau de Lavey » lors de leur séjour au Balcon du Jura et commander mon spray d’eau thermale à la boutique Revital. »

Comment utiliser l’Eau de Lavey

Une peau hydratée

Souffrez-vous d’une peau sèche ? Votre visage est-il inconfortablement tendu ? « Eau de Lavey » procure un soulagement immédiat. Il apporte à la peau l’hydratation dont elle a besoin. Que ce soit à la maison ou en déplacement : avec « Eau de Lavey », vous pouvez à tout moment soigner et hydrater votre peau et votre visage de manière optimale. Les peaux sensibles profitent également de l’eau thermale « Eau de Lavey ».

Les pièces climatisées exigent beaucoup de la peau délicate du visage. Avec « Eau de Lavey », vous pouvez empêcher l’air sec de dessécher la peau. Si vous devez porter un masque facial pendant une période prolongée, cela irrite la peau – elle démange et vous pouvez même avoir des boutons. « Eau de Lavey » apporte un remède : elle apaise la peau et l’hydrate. 

Nettoyage de la peau

« Eau de Lavey » prépare de manière optimale votre peau aux soins quotidiens. Le mélange d’eau thermale et de principes actifs végétaux nettoie la peau et ouvre les pores. Cela permet aux produits de soins de la peau d’être mieux absorbés. 

Rafraîchissement

Les chaudes journées d’été, les wagons de train étouffants, le bureau au 8ème étage? Dans ces moments-là, un rafraîchissement est utile : « Eau de Lavey » rafraîchit et revitalise le corps et le visage. Vous retrouvez une nouvelle énergie et pouvez mieux vous concentrer.

Application : tenez le flacon pulvérisateur en face de votre visage et appliquez une ou deux pulvérisations directement sur votre visage. Laissez agir sans frotter.

Commander l’Eau de Lavey dans le Revital Shop

Pascale Pilloud

Pascale Pilloud

0 Kommentare

Hinterlasse einen Kommentar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.