Depuis le best-seller « Darm mit Charme » de Giulia Enders, le mot-clé « santé intestinale » est sur toutes les lèvres. Un intestin sain joue notamment un rôle important dans l’absorption des nutriments : ce n’est que lorsque l’intestin fonctionne parfaitement que le corps peut absorber et utiliser correctement les fibres alimentaires, les minéraux et les vitamines. Il en va de même pour le cerveau, les nerfs et les cellules. La naturopathe hambourgeoise Jasmin Quinten est spécialiste de la médecine des micronutriments et sait ce qu’il faut pour avoir un système immunitaire fort. Lors de sa tournée de conférences en Allemagne, en Autriche et en Suisse, elle s’est arrêtée cette semaine à Revital. Nous avons profité de l’occasion pour l’interviewer.

Jasmine, l’intestin joue un rôle important dans tes conférences. Tu mentionnes régulièrement le fait que nous n’accordons pas assez d’attention à différentes zones de l’intestin. De quelles zones s’agit-il ?

L’intestin est divisé en deux parties : le gros intestin et l’intestin grêle. Le gros intestin comporte quatre parties : la partie ascendante (côlon ascendant). La partie transversale (côlon transversal). La partie descendante (côlon descendant). Et la partie en forme de S (sigmoïde). S’y ajoute le rectum et sa sortie (canal anal, anus). Le gros intestin est un lieu de stockage, de transport et d’élimination important. Il a une grande influence sur notre santé et notre joie de vivre. Le gros intestin a notamment pour fonction d’extraire l’eau des aliments et de les épaissir. En outre, il joue un rôle important dans la régulation fine de l’équilibre électrolytique. La plupart des lectrices le savent. Lorsque les intestins sont perturbés, le corps les rince avec beaucoup de liquide afin qu’ils puissent se nettoyer naturellement. Cela peut amener le corps à perdre beaucoup d’électrolytes. En conséquence, nous nous sentons faibles et manquons d’énergie.

Lorsque je fais mes courses, je vois souvent des inscriptions sur les aliments telles que « source de fibres » ou « riche en fibres ». Quelle est l’importance des fibres pour l’intestin ?

Les personnes qui consomment suffisamment de fibres alimentaires réduisent le risque de nombreuses maladies non transmissibles. C’est la conclusion d’une méta-analyse récente commandée par l’OMS et présentée dans la revue spécialisée « Lancet » par une équipe dirigée par le Dr Andrew Reynolds de l’université néo-zélandaise d’Otago à Dunedin. Les chercheurs recommandent de consommer au moins 25 à 29 grammes de fibres par jour. En même temps, ils partent du principe que des quantités plus importantes ont probablement des effets encore plus positifs sur la santé. Les personnes qui n’apportent pas assez de fibres à leur corps peuvent avoir des problèmes de santé tels que des éructations, des flatulences, des nausées, des diarrhées, une mauvaise haleine et des malaises. L’intestin possède jusqu’à cinq fois plus de cellules nerveuses que l’ensemble de la moelle épinière. Il dispose en outre d’un système nerveux autonome. C’est dans l’intestin que nous ressentons d’abord les émotions négatives et positives. Et non pas dans le ventre et encore moins dans la tête, comme beaucoup de gens le pensent. Si l’intestin est enflammé, cela peut avoir des conséquences fatales, notamment sur les performances du cerveau. Nous ferions donc bien de prendre soin de notre intestin aussi régulièrement et consciencieusement que de nos dents.

Comment pouvons-nous faire du bien à notre intestin ? 

De nombreuses “bonnes” bactéries vivent dans notre gros intestin. Ces bactéries doivent être nourries régulièrement pour qu’elles puissent se multiplier suffisamment et contribuer à une flore intestinale équilibrée. De nombreuses bonnes bactéries ne sont toutefois pas suffisamment nourries. C’est la raison pour laquelle elles sont moins bien loties que les mauvaises bactéries. Si nous nourrissons suffisamment les bonnes bactéries avec des fibres, la digestion fonctionne mieux et les taux de cholestérol peuvent être soutenus de manière positive.Les personnes atteintes de diabète en profitent également. En effet, les fibres alimentaires lient les glucides de l’alimentation et peuvent ainsi influencer positivement l’augmentation du sucre dans le sang.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur l’effet des bactéries intestinales saines ?

  • Les bactéries intestinales saines contribuent à la formation de vitamines. Par exemple de la vitamine K, qui joue un rôle important dans la coagulation du sang.
  • Des bactéries intestinales saines protègent l’intestin des mauvaises colonisations et des substances nocives agressives que nous absorbons par le biais de l’alimentation.
  • Des bactéries intestinales saines protègent contre les bactéries, les champignons et les virus pathogènes qui peuvent se loger dans la muqueuse intestinale et provoquer des infections.
  • Des bactéries intestinales saines fournissent des informations importantes aux cellules immunitaires afin qu’elles puissent lutter efficacement contre différents agents pathogènes.
  • Des bactéries intestinales saines favorisent la constitution, la nutrition et la protection de la muqueuse intestinale.

Dans tes conférences, tu recommandes de prendre le complément alimentaire Zinobiotic+. Ne suffit-il pas de consommer suffisamment de fibres ?

Les fibres prébiotiques sont extrêmement importantes pour la promotion des bonnes bactéries intestinales. Ma longue expérience en tant que naturopathe m’a toutefois montré que la prise de bactéries probiotiques n’est probablement pas tout à fait suffisante au bout du compte. La raison en est que les bactéries probiotiques ont besoin de huit fibres alimentaires spéciales pour pouvoir traiter les fibres prébiotiques. Si les bactéries ne disposent pas de ces fibres, il est quasiment impossible d’équilibrer la flore intestinale. C’est pourquoi il est extrêmement important que nous fournissions des fibres prébiotiques aux quatre parties du côlon. Zinobiotic+ contient les huit fibres alimentaires dans un mélange parfaitement équilibré.

En quoi Zinobiotic+ est-il différent des autres produits ?

La plupart des produits ne contiennent que trois types de fibres différents. C’est certainement une bonne chose, mais d’après mon expérience, ce n’est pas suffisant. De plus, presque tous les produits sont conçus pour le rectum. Or, pour avoir un intestin sain, nous devons prendre en compte les quatre parties du gros intestin. C’est pourquoi je recommande à tous mes clients de prendre Zinobiotic+ au début du traitement, afin de créer une base optimale pour la prise d’autres micronutriments.

Combien de temps dure une telle cure ?

La muqueuse intestinale se renouvelle environ tous les trois à huit jours. Mais chaque corps réagit différemment : certaines personnes ressentent déjà un changement au bout d’un jour ; pour d’autres, cela peut prendre une semaine, voire un mois. Lorsque quelqu’un me demande : « Combien de temps dois-je prendre Zinobiotic+ ? », je réponds toujours : « Tant que tu consommes des aliments industriels pauvres en fibres !

Quelle est l’importance de la détoxification dans ce contexte ?

Une détoxification régulière est très importante. Elle élimine les déchets et les toxines du corps et le nettoie. C’est pourquoi chaque femme devrait s’offrir une semaine de vacances à Revital une fois par an. La cuisine végétarienne dépurative stimule le métabolisme et permet au corps de se régénérer de manière optimale et de faire le plein d’énergie. En complément, je recommande la prise de Zinogene+ ainsi qu’une cure de Zinogene+ au printemps et à l’automne. Zinogene+ est une véritable fontaine de jouvence pour les cellules : Zinogene+ peut stimuler la synthèse de l’ADN, soutenir la division cellulaire et protéger contre le stress oxydatif. Pascale Pilloud l’a très bien décrit dans cet article.

Outre l’intestin, les cellules jouent également un rôle important dans tes exposés. De quoi s’agit-il ?

La cellule est la plus petite unité de notre corps. Elle est composée de nombreuses particules encore plus petites, qui remplissent toutes une fonction bien précise. Chaque cellule est entourée d’une membrane cellulaire. Cette membrane cellulaire maintient le milieu interne de la cellule. Les cellules sont autonomes et importantes pour le mouvement, le métabolisme, l’hérédité et la reproduction. En conséquence, il est important que les nutriments parviennent aux cellules. Or, chez 97 % des personnes, ce n’est pas le cas ou pas suffisamment. Bien que les supermarchés regorgent de produits alimentaires, nous vivons dans un pays où la nutrition est déficiente.

Pourquoi les cellules ne sont-elles plus suffisamment approvisionnées en nutriments ?

La membrane protectrice décide de ce qui entre dans les cellules et de ce qui en sort. Dans ce contexte, on parle de fluidité de la membrane cellulaire (capacité d’absorption et perméabilité de la membrane). Comme nous consommons des oméga-6 dans notre alimentation du matin tôt jusqu’au soir tard, les cellules ne sont plus aussi réceptives qu’elles devraient l’être. Les oméga-6 sont importants. Par exemple pour la coagulation du sang. Et pour la lutte contre les bactéries. Les oméga-6 jouent également un rôle important en cas de fièvre. Le problème n’est pas l’huile oméga-6 en soi. Le problème, c’est la quantité !

Au sens figuré, on peut dire que c’est une coquille : les acides gras oméga-6 rendent les cellules aussi dures qu’une coquille de noix. Les nutriments frappent la paroi cellulaire. Mais ils ne peuvent pas y entrer. Si la cellule ne reçoit pas suffisamment de nutriments, elle entre dans un état de stress et forme certains déchets qui ne peuvent plus être évacués de la cellule parce que la membrane cellulaire est trop durcie. J’aime comparer cela à quelqu’un qui ne sort plus ses sacs poubelles de chez lui. Un beau jour, il s’étouffe avec ses propres déchets. C’est pour cette raison que nous devons rendre nos cellules à nouveau réceptives. Donc améliorer la fluidité de la membrane cellulaire. Nous n’y parviendrons qu’avec une huile oméga-3 spécialement préparée. Pour que cette huile oméga-3 puisse déployer ses effets, elle doit être intégrée dans des polyphénols à haute dose. Si l’huile oméga-3 n’est pas protégée par des polyphénols, elle se désintègre dans le corps avant même d’avoir pu atteindre la membrane cellulaire.

J’ai donc trop d’oméga-6 dans mon corps. Et pas assez d’oméga-3 ?

Exactement. Les oméga-3 et les oméga-6 doivent être équilibrés. Si ce n’est pas le cas, des inflammations insidieuses peuvent survenir dans le corps. Ces inflammations sont responsables de 90 % des maladies chroniques telles que les allergies, l’hypertension, le burnout, la dépression et l’infarctus. Il est aujourd’hui possible de déterminer de manière fiable si les oméga-3 et les oméga-6 sont équilibrés grâce à un test effectué sur sang sec. Pascale Pilloud a également rédigé un article passionnant sur ce sujet, que je ne peux que recommander vivement. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, vous devriez absolument regarder les vidéos avec le Dr Paul Clayton.

À quoi dois-je faire attention lorsque je prends de l’huile oméga-3 ?

Tout le monde sait aujourd’hui que l’huile oméga-3 est une bonne chose. Pourtant, de nombreuses personnes se contentent d’acheter le premier produit venu et de le verser avec trop de zèle. Mais cela ne fonctionne pas ainsi : un homme mesurant 2 mètres et pesant 120 kilos doit consommer une quantité d’oméga-3 différente de celle d’une femme mesurant seulement 1,65 mètre et pesant 62 kilos. La composition joue également un rôle important : une huile oméga-3 de haute qualité doit être protégée dans des polyphénols à haute dose. Il ressort de la plupart des tests effectués sur sang sec que les produits oméga-3 protégés uniquement par de l’astaxanthine ou de la vitamine E ne peuvent pas apporter à l’organisme l’équilibre souhaité.

L’apport d’oméga-3 ne fonctionne correctement qu’avec des polyphénols. Il ne doit pas s’oxyder dans le corps et devrait en outre apporter de la vitamine D au corps. Ainsi, avec le temps, la membrane cellulaire retrouve sa souplesse et sa capacité d’absorption. Ensuite, les nutriments que nous consommons par le biais de l’alimentation et des compléments alimentaires peuvent à nouveau pénétrer directement dans la cellule et y enclencher le moteur du métabolisme cellulaire. La cellule reçoit une nouvelle énergie et les déchets sont évacués. On peut tout à fait comparer cela à la personne qui fait enfin un grand ménage et fait de la place dans son appartement.

J’ai beaucoup lu sur l’huile de lin et j’en consomme régulièrement. Peut-on obtenir le même effet avec des huiles végétales ?

Tu es dans le même cas que de nombreuses personnes – elles prennent des oméga-3 sous forme d’huiles végétales. Mais cela ne fonctionne malheureusement plus aujourd’hui. L’huile de lin est une forme inactive d’oméga-3. J’aime comparer cela à une grenouille. Je dois embrasser la grenouille pour la réveiller et en faire un prince actif en oméga-3. Autrefois, cela fonctionnait encore. Mais à l’ère de l’industrialisation, cette transformation des huiles végétales ne fonctionne plus qu’à 5 %. C’est bien trop peu pour alimenter les cellules de manière adéquate. Les oméga-6 que nous consommons du matin au soir bloquent cette transformation. C’est pourquoi la vilaine grenouille appelée huile de lin ne pourra jamais devenir un prince !

Tu as mentionné la vitamine D à l’avant-dernière question. Pourquoi la vitamine D est-elle si importante ?

La vitamine D favorise l’interaction positive entre le calcium et le phosphore dans l’intestin et régule l’absorption des minéraux dans le sang. En outre, la vitamine D contribue à la formation des os et des dents. Enfin, la vitamine D contribue de manière significative à notre bien-être. Elle régule en effet les neurotransmetteurs dopamine, noradrénaline et sérotonine. Ces trois hormones du bonheur ont une influence décisive sur notre humeur.

Il existe trois façons différentes pour le corps d’obtenir de la vitamine D : par la peau, par l’alimentation et par des compléments alimentaires naturels. Contrairement à ce qui se passait autrefois, les besoins quotidiens en vitamine D ne peuvent plus être entièrement couverts par la peau aujourd’hui. La vitamine D3 se forme sous l’effet des rayons UVB. Cette vitamine D3 passe dans le sang, puis dans le foie et les reins, où elle est transformée en vitamine D. Pour cette transformation, nous avons besoin de suffisamment de micronutriments comme la vitamine A, la vitamine B12, les enzymes, l’acide folique, le magnésium et le zinc. Ces micronutriments ne sont plus présents en quantité suffisante dans notre alimentation. C’est pourquoi il est utile de consommer certains micronutriments.

Quels sont les micronutriments que tu recommandes ?

Pour être en forme, en bonne santé et performant, notre corps a besoin de différents micronutriments. Mais pour cela, nous n’avons pas besoin de consommer 25 substances différentes. C’est aussi la raison pour laquelle j’ai choisi Zinzino en tant que naturopathe. Auparavant, je donnais à mes clients de nombreuses préparations différentes à emporter chez eux – avec pour conséquence qu’ils ne voyaient plus l’intérêt de ces boîtes et de ces flacons. Grâce à Zinzino, je peux recommander à mes clients une seule préparation qui contient tous les nutriments essentiels dans une composition judicieuse : Xtend/Xtend+. Il s’agit probablement du complément alimentaire entièrement naturel le plus diversifié actuellement disponible sur le marché. Il suffit d’en prendre 2 x 2 par jour et le tour est joué. Les micronutriments contenus dans Xtend/Xtend+ jouent également un rôle important dans les soins oculaires et dans la dégénérescence maculaire prématurée liée à l’âge.

Laisse-moi deviner. Après les intestins et les cellules, il s’agit probablement aussi de rendre les yeux réceptifs ?

Exactement ! Les yeux, le cerveau et les nerfs dépendent eux aussi des acides gras oméga-3 DHA et EPA, indispensables à la vie. La rétine est alimentée en nutriments par le sang. Mais l’alimentation ne nous fournit plus suffisamment de nutriments. Je parle de ma propre  expérience. J’ai pris des acides gras oméga-3 spéciaux et ma rétine et ma pression intraoculaire se sont parfaitement développées. En outre, je me suis offert des micronutriments spéciaux. Ils ont permis d’améliorer les performances visuelles. J’en conclus que « si nous consommons des nutriments spéciaux pour les yeux, comme par exemple la lutéine, nous pouvons éventuellement éviter une détérioration précoce de la vue – à condition de bien préparer l’intestin » !

Mon partenaire commercial, Stefan Hief, avec lequel je donne des conférences en Allemagne, en Autriche et en Suisse, a dû se rendre plusieurs fois chez l’opticien au cours des trois dernières années pour faire ajuster ses lunettes. Non pas parce qu’il voyait de moins en moins bien. Mais parce qu’il voyait de mieux en mieux ! Ses lunettes de loin ont aujourd’hui 0,5 dioptrie. Il y a trois ans, elles avaient 3,0 dioptries !

Selon toi, qu’est-ce qui distingue Zinzino des autres produits ?

Contrairement à d’autres fabricants, Zinzino propose un concept de santé à 3 piliers, qui englobe les trois domaines « intestin », « performance cérébrale » et « santé cellulaire ». Un système sophistiqué dans lequel tous les modules s’imbriquent parfaitement ! Si tu veux construire une maison, tu dois mélanger du béton – sinon elle s’effondrera en un temps record. Si les proportions de gravier, de sable, d’eau et de ciment ne sont pas correctes, le béton ne peut pas maintenir les briques ensemble et la maison se désagrège. Il en va de même pour le corps et les micronutriments. Même si nous ne nous effondrons pas aussi rapidement et de manière aussi spectaculaire qu’une maison.

Comment as-tu découvert Zinzino ?

En tant que naturopathe, je me suis toujours demandé pourquoi les nutriments n’avaient pas l’effet escompté, jusqu’à ce que je rencontre le Dr Paul Clayton en 2019. Grâce à ses explications, j’ai compris que les micronutriments ne sont utiles que s’ils peuvent être absorbés par l’intestin, la cellule et le cerveau. Sinon, nous ne faisons que produire une urine coûteuse. Avant de rencontrer le Dr Clayton, j’avais un rhume des foins sévère, le syndrome du côlon irritable et beaucoup d’intolérances alimentaires qui me rendaient la vie difficile. Les connaissances du Dr Clayton m’ont immédiatement convaincue et j’ai commencé à prendre Zinobiotic+, BalanceOil et Xtend/Xtend+ le jour même. Aujourd’hui, je n’ai plus de rhume des foins, de syndrome du côlon irritable ni d’intolérances alimentaires. Je peux manger tout ce que je ne pouvais pas manger avant : fromage, fruits – tout. Je peux même à nouveau savourer un verre de vin, ce qui était absolument impossible auparavant.

Selon toi, qui devrait consommer Zinobiotic+, BalanceOil et Xtend/Xtend+ ?

Les trois produits conviennent à tout le monde. Même aux enfants. Mon fils est le meilleur rédacteur publicitaire. Il appelle affectueusement Zinzino BalanceOil « l’huile d’apprentissage », parce qu’il a remarqué que grâce à BalanceOil, il peut travailler mieux et avec plus de concentration. Hier, il m’a dit : « Maman, quand je prends Zinzino BalanceOil, j’ai tout simplement plus de PS entre les oreilles ! » Les parents dont les enfants souffrent de TDAH ont également fait de bonnes expériences avec Zinobiotic+, BalanceOil et Xtend/Xtend+. Je connais de nombreux enfants qui ont pu améliorer leur moyenne scolaire d’un point en un an en prenant BalanceOil !

Les enfants ont un métabolisme cellulaire extrêmement rapide et sont donc encore plus dépendants des acides gras oméga-3 que nous, les adultes. Chez les enfants aussi, le rapport entre les acides gras oméga-3 et oméga-6 peut être facilement mesuré à l’aide d’un test sur sang sec. C’est d’ailleurs très rapide et pas du tout douloureux. Le test mesure les onze acides gras les plus importants. Aucun autre test n’est aussi probant – même une analyse de sang chez un médecin ne donne aucune indication sur la fluidité des membranes cellulaires. À cela s’ajoute une évaluation complète qui n’existe sous cette forme que chez Zinzino : Les personnes qui envoient le test reçoivent au bout de quelques jours un rapport détaillé de plus de 20 pages. Avec des recommandations de consommation détaillées.

Je commande donc un test. Dès que j’ai les résultats, je commande les produits recommandés ?

Je conseille à mes clients et clientes d’acheter tout de suite un kit complet avec BalanceOil et le test. Le test est ainsi beaucoup moins cher. Je n’ai jamais eu de client chez qui le rapport entre les oméga-3 et les oméga-6 était équilibré. La question n’est pas de savoir si les oméga-3 et les oméga-6 sont équilibrés. La question est de savoir quelle est l’ampleur de la carence en acides gras essentiels – et quelle quantité d’huile oméga-3 tu devrais consommer chaque jour pour que ton cerveau, tes nerfs et tes yeux soient parfaitement alimentés. Le test de sang sec devrait être répété après cinq à six mois. Tu pourras ainsi voir en un coup d’œil si ton apport est optimal et si le rapport oméga-6/oméga-3 est inférieur à 3:1.

Puis-je prendre Zinobiotic+, BalanceOil et Xtend/Xtend+ ensemble ?

Non seulement tu peux le faire. Tu dois le faire ! Le mieux est que toute ta famille fasse un test et commence ensuite à prendre Zinobiotic+, BalanceOil et Xtend/Xtend+.

En plus des enfants, les personnes âgées en bénéficient également lorsque leurs intestins sont positivement soutenus et que leurs cellules peuvent mieux absorber les nutriments.

Intestin : commander Zinobiotic
Cellules : commander BalanceOil
Tissus, yeux, cerveau : commander Xtend/Xtend+.
Détoxication : commander Zinogene

Recommandation d’utilisation

Zinobiotic +

Mélange de fibres pour un intestin sain

→ 1 à 2 fois par jour avant le repas, diluer 1 mesure dans un peu d’eau.

BalanceOil

Huile oméga-3 pour un équilibre parfait entre oméga-3 et oméga-6

→ Adultes : 0,15 ml par kilo de poids corporel (1 cuillère à soupe par 65 kilogrammes) au moment du repas ou immédiatement après.
→ Enfants : 0,20 par kilogramme de poids corporel avec ou immédiatement après les repas.

Après l’ingestion, des symptômes de désintoxication tels qu’une peau impure ou une urine malodorante peuvent apparaître temporairement. Réduire temporairement la dose puis l’augmenter à nouveau successivement.

Xtend/Xtend+

Probablement le supplément nutritionnel entièrement naturel le plus diversifié actuellement sur le marché.

→ 2 x 2 comprimés par jour.

Zinogene+

La fontaine de jouvence pour les cellules.

→ Nettoyage de printemps : prendre simultanément 4 comprimés par jour, cela 2 fois par an pendant 30 jours. Le reste du temps, 1 capsule par jour.

Autres produits de Zinzino

Protect

Pour toutes les infections, y compris les germes hospitaliers

→ Cure : 1 à 2 capsules par jour.
→ En cas de symptômes de maladie : 3 x 2 capsules par jour.

Viva

→ En cas de sautes d’humeur : 2 comprimés le matin.
→ En cas de problèmes de sommeil : 2 comprimés le soir. Contre les 2 affections : 2 comprimés le matin et 2 le soir.
→ En cas d’oppression thoracique ou de symptômes similaires : jusqu’à 8 comprimés par jour.

Zinoshine+

Vitamine D3 et quatre sels de magnésium différents. Selon les besoins et le dosage sanguin de vitamine D : 1 à 4 comprimés par jour. À prendre de préférence avec l’huile oméga-3 et Xtend ou Xtrend+.

Adressez-vous à Revital si vous avez des questions: +41 24 455 44 44.

Pascale Pilloud

Pascale Pilloud

0 Kommentare

Hinterlasse einen Kommentar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *