Une femme sur cinq est hypersensible – elle perçoit les stimuli plus intensément que les autres. Pour les femmes ultrasensibles, il est particulièrement important de se retirer régulièrement et d’accorder un temps mort à leur système nerveux irrité. L’hôtel pour femmes Revital sur le Balcon du Jura leur offre des possibilités de retraite parfaites. Et une semaine thématique très particulière.

Le terme « hypersensibilité » est dû à la psychothérapeute américaine Elaine N. Aron. Elle a utilisé le terme « Highly Sensitive Person » pour la première fois en 1997 dans un article spécialisé. Dans cet article, elle présentait les résultats de ses recherches sur la sensibilité de différentes personnes. La sensibilité décrit le degré de sensibilité avec lequel une personne réagit aux stimuli externes et internes.

Les stimuli externes sont par exemple les bruits, la lumière et les températures. Les stimuli internes sont entre autres des émotions telles que l’excitation, la tristesse et la colère. Les personnes hypersensibles ne peuvent pas fermer l’œil de la nuit à cause de bruits que les autres ne perçoivent même pas. Les parfums que les autres sentent à peine leur font perdre la tête. Les étiquettes d’entretien des vêtements neufs les rendent folles et doivent être retirées immédiatement après l’achat.

Différentes caractéristiques, formes d’expression, types de manifestation

De nombreuses personnes gagnent de l’énergie lorsqu’elles côtoient d’autres personnes. Pour de nombreux hypersensibles, c’est généralement le contraire : ils perdent de l’énergie lorsqu’ils sont avec d’autres personnes. Pour de nombreux hypersensibles, les concerts et les fêtes sont donc plus stressants qu’agréables. L’hypersensibilité ne s’exprime pas de la même manière chez tous les individus. Même si les frontières sont floues, on distingue trois catégories : les personnes à faible sensibilité, les personnes à sensibilité moyenne et les personnes à haute sensibilité.

Elaine N. Aron qualifie les femmes très sensibles de « highly sensitive persons » (HSP). Elles perçoivent les stimuli de manière plus intense et les traitent probablement aussi différemment des autres personnes. Comme les personnes très sensibles vivent et perçoivent tout de manière beaucoup plus intense, elles sont souvent submergées par les stimuli. Par exemple, lors d’une fête avec beaucoup de monde et de la musique forte, elles sont vite « dépassées » et se retirent.

Les personnes créatives sont souvent très sensibles

Il n’est donc pas rare que les personnes hypersensibles aient la réputation d’avoir « peur du contact », voire d’être inamicales. De nombreuses personnes hypersensibles sont même accusées de phobie sociale. Les personnes hypersensibles vivent aussi les belles choses beaucoup plus intensément que les autres. Cela peut être un bon repas. Ou de la belle musique. Ou le panorama au sommet d’une montagne. C’est probablement la raison pour laquelle les personnes exerçant des professions créatives, comme les écrivains, les musiciens et les peintres, sont plus souvent hypersensibles que la moyenne.

Les femmes hypersensibles ont du mal à se sentir elles-mêmes. En revanche, elles ont de fines antennes pour capter les états d’âme des autres. Si des tensions sont dans l’air, elles souffrent tout particulièrement, qu’elles soient intégrées ou non dans le conflit. Les femmes hypersensibles intègrent les pensées et les sentiments des autres dans leur propre système énergétique et vivent les sentiments des autres comme s’il s’agissait des leurs.

Les hypersensibles sont tout à fait normaux

Les personnes qui réagissent constamment de manière plus sensible que les autres se perçoivent souvent comme « différentes ». Et il n’est pas rare que leur entourage les qualifie de « petits sensibles », voire de « bizarres ». Par conséquent, de nombreux hypersensibles souffrent d’un manque d’estime de soi. D’un autre côté, certains hypersensibles ont tendance à faire la louange de leur empathie prononcée et à célébrer littéralement leur hypersensibilité.

Les deux ne sont pas appropriés : l’hypersensibilité est un trait de personnalité. Ce n’est ni une faiblesse ni une force. Et encore moins une maladie. L’hypersensibilité n’est pas un don qui fait des personnes concernées des êtres divins dans un monde de diables. Comme tout trait de personnalité, l’hypersensibilité présente des avantages dans certaines situations de vie et des inconvénients dans d’autres.

Qu’est-ce qui rend les femmes hypersensibles

La raison pour laquelle certaines personnes sont hypersensibles et d’autres ne le sont pas n’a pas été totalement élucidée à ce jour. La recherche suppose qu’une prédisposition génétique modifie les systèmes neuronaux de manière à augmenter la sensibilité. Une autre possibilité est que les structures cérébrales et les groupes de cellules nerveuses responsables de l’atténuation du potentiel d’excitation dans le cerveau soient moins développés chez les personnes très sensibles. En conséquence, le néocortex pourrait être nettement plus activé chez les femmes hautement sensibles.

Le thalamus joue également un rôle important dans l’hypersensibilité. Cette partie du diencéphale est la « porte de l’inconscient ». En tant que gardien, le thalamus décide quels stimuli externes et internes parviennent à la conscience. Et lesquels n’y parviennent pas. Chez les personnes très sensibles, le thalamus considère probablement plus d’informations comme pertinentes. En conséquence, il leur accorde plus souvent l’accès à la conscience que pour les personnes de sensibilité faible ou moyenne.

Signes d’hypersensibilité

  • Je suis sensible aux bruits
  • Je suis sensible à la lumière
  • Je n’arrive pas à me concentrer dans un bureau paysager
  • Je ne me sens pas à l’aise dans les espaces clos (train, ascenseur, salle de réunion)
  • Je suis très empathique et je réagis intensément aux sentiments des autres
  • J’ai une bonne imagination
  • J’ai tendance à être perfectionniste
  • Je suis sensible aux erreurs et à l’injustice
  • J’ai du mal à accepter les changements
  • J’ai le sentiment d’être « différent »
  • J’aime me remettre en question et je cherche souvent un « sens »

Si vous vous retrouvez dans ces affirmations, vous devriez faire le test d’hypersensibilité original d’Elaine Aron. Répondez aux 27 questions et le texte vous indiquera en un coup d’œil la probabilité que vous soyez ultrasensible. L’hypersensibilité n’est pas une maladie ; elle peut cependant favoriser des maladies. De nombreuses études permettent de conclure que les personnes hypersensibles sont plus sujettes aux troubles anxieux et à la dépression. Comme les hypersensibles sont constamment surexcités, ils peuvent développer des troubles physiques sans cause organique. Pour en savoir plus, consultez cet article de l’Hôpital universitaire de Zurich.

Que faire en cas d’hypersensibilité ?

Les femmes hypersensibles n’ont pas besoin de thérapie. Même si les thérapeutes spécialisés dans l’hypersensibilité poussent actuellement comme des champignons. Il est bien plus important que les personnes hypersensibles soient attentives à elles-mêmes et à leurs ressources. Nos conseils vous y aideront.

Dites non plus souvent

Économisez vos forces : dites souvent non à un cocktail après le travail, à la préparation d’un gâteau pour la soirée des parents et au brunch chez les beaux-parents. Mais faites attention de ne pas vous couper complètement de la vie sociale. De nombreux hypersensibles se replient trop sur eux-mêmes et finissent par souffrir de solitude et d’isolement. Réduisez par exemple la durée de la visite chez les beaux-parents de six à trois heures plutôt que d’annuler tout de suite le brunch.

Travailler dans une pièce sans stimuli

Travaillez et étudiez si possible dans une pièce séparée. Aménagez votre poste de travail de manière à ce que vous soyez exposé à un minimum de stimuli. Ne laissez pas la radio ou la télévision allumée et renoncez aux lampes parfumées et aux sprays d’ambiance. N’oubliez pas que tout ce qui traîne provoque une irritation supplémentaire. Retirez de la pièce et de votre bureau tout ce qui n’est pas nécessaire et maintenez-y l’ordre.

Retirez-vous régulièrement

Faites des pauses régulières – retirez-vous dans une pièce où vous pouvez vous reposer pendant quelques instants. (Si nécessaire, un coin tranquille fera l’affaire). Prenez régulièrement des vacances dans un endroit isolé. Pendant ces vacances, éteignez votre smartphone et renoncez aux livres et guides bouleversants contenant mille conseils sur tout ce que vous pourriez encore optimiser, changer et embellir dans votre vie.

Prenez régulièrement des vacances à Revital

Prenez régulièrement un temps mort. Revital offre aux femmes très sensibles les meilleures conditions pour se reposer de la surcharge de stimuli quotidienne. Loin de la réception des téléphones portables et du WLAN, les stimuli sont réduits à un minimum absolu. La nature magnifique et les thérapies uniques calment les nerfs et offrent au corps une nouvelle énergie et vitalité. Si les 20 femmes présentes dans la salle à manger sont trop nombreuses pour vous, vous pouvez aussi prendre votre repas dans votre chambre.

N’en faites pas trop

Utilisez vos ressources avec parcimonie : ne prenez pas trop de rendez-vous le même jour et ne vous fixez pas trop de tâches à accomplir dans la journée.

Réduisez votre niveau de stress

Rentrez à pied du bureau, faites du training autogène, de la relaxation musculaire progressive ou du yoga.

Prenez plus souvent soin de vous que des autres

Ne vous mettez pas trop souvent à la place des autres. Si vous vous préoccupez trop des autres et que vous vous apitoyez sur leur sort, vous n’aidez personne. Surtout pas vous-même.

Tir à l’arc pour les personnes hypersensibles

De nombreuses femmes hautement sensibles sont plus empathiques que la moyenne. En d’autres termes, elles ressentent les autres bien mieux qu’elles-mêmes. Au lieu de suivre leur voix intérieure, elles suivent les humeurs de leur entourage et se laissent influencer par elles. Conséquence : un manque de conscience de soi. Et donc un manque de confiance en soi.

Une méthode particulièrement efficace pour mieux se sentir soi-même est le tir à l’arc intuitif. En effet, l’arc reflète directement les forces et les faiblesses et conduit ainsi, tir après tir, à une meilleure perception de soi – et donc à une meilleure confiance en soi. Lors de la semaine thématique « Tir à l’arc intuitif » avec Sylke Zwicker, vous entraînez pendant une semaine votre conscience de soi. Et donc votre confiance en vous.

Votre confiance en vous est déterminante

Chaque personne a des objectifs différents dans la vie. C’est pourquoi le tir à l’arc intuitif ne vise pas à atteindre une cible spécifique. Le tir à l’arc intuitif concerne la cible intérieure ; la conscience de soi. Le moment magique où vous sentez instinctivement que vous allez toucher le but.

Pour lâcher prise, il faut avoir confiance. Surtout la confiance en soi. Car nous avons en nous tout ce qu’il faut pour un tir parfait. C’est pour cette raison que le tir à l’arc intuitif ne nécessite pas de moyens techniques. Ce n’est pas l’arc qui est décisif. Les flèches ne sont pas décisives. Ce qui compte, c’est votre confiance en vous. Et c’est ce que vous allez acquérir au cours de cette semaine grâce à votre conscience de vous.

Pascale Pilloud

Pascale Pilloud

0 Kommentare

Hinterlasse einen Kommentar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revital est addictif !

Heidi Müri. 3ième séjour.

Ces semaines thématiques* pourraient également vous intéresser 

* Thèmes en allemand

Vivre sans peur

Si vous voyez un problème, un problème apparaît. Si vous voyez une solution, une solution apparaît ! C'est tellement simple. Et pourtant si génial. Lors de cette semaine, Helmut Sprenger vous apprendra à connaître et à utiliser les lois de la physique quantique. >>

Votre sagesse

Dépassez les vieilles croyances et les vieux schémas : lors de cette semaine thématique, Elke Kirchner-Young vous montre comment trouver votre sagesse intérieure et comment lui faire confiance. Avec rituel de clôture.>>

La nature et moi

Le Balcon du Jura et Yves Giroud vous invitent à redécouvrir la nature. Aux alentours de Revital, il y a d'innombrables sentiers de randonnée. Avec un magnifique panorama sur les Alpes, l'air frais des montagnes et du temps pour réapprendre à apprécier la nature.>>

L'amour des anges

Les anges sont partout autour de nous. Et ils veulent nous aider à vivre notre vie de manière paisible et heureuse. Elke Kirchner-Young est médium des anges et souhaite vous montrer comment vous pouvez laisser l'amour des anges entrer dans votre vie.>>

Oriental Flow

Faites l'expérience de l'association fluide du yoga et de la danse orientale et découvrez une nouvelle source de joie, de confiance en soi et de vitalité. L'Oriental Flow est également un entraînement efficace du bassin et des fascias. >>

Auto-guérison

Harmonisez votre esprit, votre corps et votre âme et découvrez au cours de cette semaine comment le yoga peut vous apporter plus de sérénité, de santé et de vitalité dans votre vie. >>

Chanter pour la joie

Le chant soutient les processus intérieurs et active les forces d'autoguérison. Cela peut avoir une influence positive sur la guérison de troubles psychiques et physiques.>>

Tir à l'arc

Vous aspirez à plus de sérénité, de calme et de stabilité ? Empruntez le chemin du tir à l'arc avec Sylke Zwicker. Apprenez-en plus sur vous-même, votre attitude et vos schémas. Et savourez la sensation libératrice du lâcher-prise. >>

Qui suis-je ?

Cette semaine thématique vous permettra, pendant la semaine entière, de vous accorder toute votre attention. En outre, Janine Fahrni vous apprendra à vivre consciemment dans l'ici et maintenant.>>